Histoire médiévale : tout sur la colonisation franque et les croisades

Publié le 23/01/2017
Catégorie : Epoque médiévale

La Terre Sainte ne faisait plus partie des propriétés des chrétiens au déclin du XIème siècle, période correspondant à l’ère de la première croisade. Un siècle plus tard, c’est-à-dire au XIIème siècle, les musulmans occupaient ce territoire. A l’époque, les non musulmans  subissaient à diverses actions inhumaines pendant cette période de l’expansion musulmane. Elles incluent la destruction des temples juifs et chrétiens.

Mieux comprendre l’origine des croisades

Durant la période entre 786 et 809, dès l’arrivée au trône d’Haroun el Rachid, les chrétiens et les musulmans avaient pu vivre dans la quiétude totale. Cette période de calme a pu régner pendant un certain temps, grâce à l’initiative du roi à offrir un cadeau, dont un éléphant, à l’Empereur. Ainsi, les chrétiens avaient le droit d’assister au pèlerinage à Jérusalem.  Ainsi, de nombreux chrétiens ont pu accéder librement en Terre Sainte dans le but de faire un tour sur le territoire abritant le tombeau du Christ. A cette même époque, l’Empire Byzantin n’a pas pu se développer comme prévu et a dû perdre la Syrie, l’Arménie et la Palestine. Il a dû attendre la période entre 950 et 1031 pour démarrer une contre-attaque : l’ère du début de la croisade.

La seconde croisade

La deuxième croisade date de 1147 et de 1148. L’essor de Jérusalem était en plein essor sous le règne de Godefroi. Mais après sa mort en 1100, il a été succédé par Baudouin de Boulogne et Baudouin du Bourg qui étaient respectivement son frère et son cousin.  Ayant soif de nouvelles conquêtes, ils accaparaient, ensemble, Sidon, Césarée, Tyr, Beyrouth, la Syrie et Byblos. Bien qu’ils aient pu connaitre le succès, ils se sont disputés, une situation encourageant aux yeux des musulmans. En 1146, Jocelyn II arriva dans toute la ville, sans hésiter à massacrer l’armée turque de l’époque.