L’histoire de la guerre 1914-1918

Publié le 01/02/2020
Catégorie : Général

Tout commence à Sarajevo, capital de la Bosnie-Herzégovine : en date du 28-06-1914, un terroriste Serbe assassine François Ferdinand héritier de la couronne austro-hongroise et son épouse. Etant au courant de la situation, François Joseph l’empereur autrichien rassemble sa troupe pour donner une leçon à la Serbie. L’Allemagne et la Russie apportent leur soutien à ce dernier. Quant à la France, celle-ci se sentait obliger d’apporter sa garantie à la Russie.

Quelques malentendus

Craignant par-dessus tout d’être pris en tenaille par la Russie et la France, l’Allemagne ne voit l’espoir du salut que dans une attaque immédiate de la France qui éliminait les troupes de celle-ci avant même que la Russie ne rassemble ses troupes. Comme un duel entre deux gangs, la victoire appartient au premier qui réussit à tirer. C’est ce que nous pensons souvent. Dès le 29 juillet de cette même année, le tsar mobilise ses troupes sous la pression de ses généraux qui craignent d’être pris de court.

Deux jours plus tard l’empereur allemand contre-attaque et déclare la guerre. Mobilise ensuite ses troupes dotées de casque à pointe allemand. Dans les minutes à suivre, la France rassemble à son tour ses combattants et le 03-O8-1914 l’Allemagne lui déclare la guerre et envahit la Belgique en un rien de temps. Quant aux Anglais, ils déclarent à leur tour la guerre aux Allemands. En seulement quelques jours, on compte plus de 6 millions de personnes qui ont perdu la vie.

Le front occidental

Grâce au plan Schlieffen mise en place par l’Allemagne, celui-ci porte un effort principal sur la France du Nord et la Russie. Pour garder plus de combattant en vie, Joffre (le général en chef français) organise une retraite en bon ordre. Etant content de leur attaque, les Allemands contournent Paris en prenant par Marne. Mais c’est précisément là qu’ils ont fait fausse route, grâce à un effort des troupes français, ceux-ci stoppent leur progression par contre-offensive de la Marne. Une telle affrontement entre les deux grandes nations a durée du 4 au 11 septembre 1914.

Les deux troupes essayent de se déborder l’une l’autre par l’ouest, c’est la course à la mer. Mais que ce soit la France ou l’Allemagne, personne n’a réussi à percer le front. Ils creusent chacun des tranchées et s’y terrent afin d’éviter de plus reculer.

1915 : la guerre s’enlise

Très vite, le conflit change de nature. De nouvelles techniques et armes apparaissent. Il y a notamment : les barbelés, gaz de combat, mitrailleuses, chars d’assaut et bien d’autres. Mais malgré l’apparition de ces nouvelles techniques, toutes les tentatives durant l’année 1915 de part et d’autre pour rompre le front échouent. Plusieurs combattant y laissent leur vie en particulier les offensives françaises en Champagne et en Artois.

1916-1917 : l’année des grandes batailles

En Avril 1917, Wilson (le président Américain) qui ne pouvait admettre que les sous-marins allemands détruisent les navires de commerce américains entraine les USA dans la guerre. Et il reste au côté de l’éternel allié franco-britannique. Mais des mutineries éclatent à la fin de cette même année. Les poilus qui mourraient pour rien tandis que l’arrière vit comme de rien n’était.