Tout savoir sur l’Empire byzantin

Publié le 16/08/2016
Catégorie : Epoque médiévale

L’Empire byzantin, notamment l’Empire romain d’Orient, se constituait des Théodosiens et des Thraces. A titre de rappel, l’Empire byzantin est appelé ainsi depuis le XVIème siècle. Pendant cette période, les Empereurs de Constantinople se croyaient être des Romains appelés Basileía Rômaíôn ou bien Empire romain.

Les Théodosiens de 395 à 457

L’Empire Byzantin se caractérisait surtout par le fait qu’il a pu garder l’héritage de Rome, dont l’utilisation du droit et des techniques agricoles d’antan : l’irrigation, l’aqueduc… Mais il a également su conserver le savoir-faire propre au monde urbain, dont le système d’éclairage, l’égout et les monuments. Par ailleurs, l’Empire byzantin puisait des techniques de transmission du savoir de Rome, telles que l’histoire, la philosophie et la médecine. L’Empereur Théodose décida de céder le trône à ses deux fils, dont Arcadius et Honorius, et de leur proposer son Empire. Arcadius était considéré comme un souverain indécis qui se laissait toujours dominer par ses entourages. Il s’est laissé influencer au début par Flavius Rufinus, préfet du prétoire. Après sa mort, Arcadius a été succédé par Théodose II, même s’il n’avait que 7 ans. Dans la réalisation de ses différentes missions, il a donc été secondé par Anthémius, le préfet du prétoire de l’époque. Durant le temps que Théodose II occupait le trône, deux hérésies avaient vu le jour, dont la religion de Nestorius et celle d’Eutychès.

Les Thraces de 457 à 518

Après les Théodosiens, le pouvoir appartenait aux Thraces. Une fois Marcien décédé, Aspar montait au trône de Léon I. C’est en effet un Général Thracien. Il ambitionnait à unir la famille impériale avec celle d’Aspar et avait pris l’initiative d’encourager son fils Patricius à demander la main de Léontia, la fille de Léon I. Léon II, quant à lui, est décédé juste au bout de 9 mois de règne. Il a donc été succédé par Zénom I qui a donné le titre de César à Julius.